mardi, août 22, 2006

Contrat d’esclavage

Contrat d’esclavage De mon plein gré et mû par mon désir d’exprimer ma dévotion envers l’Homme que j’adore , je m’offre en esclavage à mon Maître pour la période commençant le 15/10/05 et se terminant le 15/10/06.Me considérant comme l’esclave lorsque je porte mon COLLIER durant la période ci-dessus mentionnée , je me consacrerai entièrement et totalement à satisfaire Son plaisir et Ses désirs sans hésitation ni considération pour moi-même ou pour d’autres.Règles générales.L’esclave accepte d’obéir à son Maître à tous égards. son esprit, son corps et son temps Lui appartiennent. L’esclave accepte la responsabilité d’utiliser son mot de code si nécessaire, et se fie implicitement à son Maître pour qu’Il en respecte l’emploi. Si une situation se présente dans laquelle l’esclave doit utiliser son mot de code ou un geste convenu, son Maître évaluera la situation et déterminera la conduite appropriée.L’esclave maintiendra son corps disponible pour son Maître à tous moments. En outre, l’esclave accepte que son Maître possède le droit de déterminer si d’autres personnes peuvent utiliser son corps et l’usage qu’ils peuvent en faire. Le Maître discutera tous les cas possibles à l’avance avec Son esclave afin d’être certain que ces jeux avec d’autres personnes ne violent pas des limites établies. L’esclave manifestera son acceptation de sa disponibilité à servir en tout temps dans lieux spécifiés par son Maître. L’esclave reconnaît que son Maître peut utiliser son corps ou son esprit de quelque manière que ce soit en conformité avec des paramètres de sécurités. Il peut la punir sans raison si ce n’est Son propre plaisir. L’esclave jouit du droit de pleurer, de hurler, de supplier mais accepte le fait que ces manifestations sincères n’affecteront pas son traitement. De plus, elle accepte que son Maître, s’Il se fatigue du bruit qu’elle fait, la bâillonne ou prenne d’autres mesures pour la réduire au silence.L’esclave répondra honnêtement et directement à toute question qui lui sera posée et informera spontanément son Maître de toute émotion ou sentiment qu’Il est en droit de connaître. Quoique son Maître attend de Son esclave qu’elle Lui communique honnêtement et sincèrement tout ce qui peut la préoccuper, elle ne devra pas interpréter cela comme une permission de se lamenter ou de se plaindre. Elle formulera ses soucis d’une manière polie et respectueuse et acceptera avec élégance le jugement de son Maître à ce sujet sans la moindre plainte.L’esclave parlera toujours de son Maître avec respect. Elle s’adressera à Lui lors de séances avec d’autres personnes en disant « Maître », Le Maître a le loisir d’offrir à Son esclave des périodes de liberté pendant lesquelles elle peut s’exprimer en Sa présence ouvertement et librement. Ces périodes de liberté, ne seront sanctionnées d’aucune punition. Il est cependant convenu que l’esclave continuera à s’adresser à son Maître avec respect en tout temps et que tout manquement à cette règle sera puni ultérieurement.L’esclave accepte qu’une sévère punition soit fixée pour toute infraction à l’esprit ou à la lettre de ce contrat et elle supportera la correction avec reconnaissance. La forme et la durée de la punition seront fixées selon le bon plaisir du Maître et Celui-ci informera clairement Son esclave quand elle subit une punition. Le Maître sera particulièrement attentif à ne pas causer de dommages physiques qui nécessiteraient l’intervention d’une tierce personne. Le Maître et l’esclave admettent que chacun dans des cas extrêmes peut demander une période de liberté. Cette période de liberté durera jusqu’à ce que les deux parties conviennent que le ou les problèmes sont résolusIl est permis à l’esclave de s’engager dans des activités non expressément interdites par le contrat ou par décision ultérieure du Maître. Sauf indication contraire dans ce contrat, tous droits et privilèges appartiennent au Maître et Il peut les exercer comme bon Lui semble. Règles de conduite en privé.Les jours où son Maître est à Son travail , l’esclave Le saluera , Elle ne portera pas de sous-vêtements en sa présence sauf avec Sa permission . l’esclave adoptera un comportement attentif et vigilant et regardera son Maître dans les yeux sauf en cas d’instructions contraires.Règles de conduite en public.En tout temps l’esclave se conduira d’une façon telle à ne pas attirer l’attention sur son Maître et sur elle. Elle s’adressera à son Maître en l’appelant par Son nom seulement si l’usage de « Maître » est non approprié. L’esclave se conduira d’une manière déférente envers son Maître en public. L’esclave pourra se vêtir mais devra obtenir l’approbation de son Maître pour tout vêtement qu‘elle souhaite porter en public. Sauf stipulation contraire , l’esclave ne portera pas de petite culotte.Règles de conduite au travail.Aucun article du présent contrat n’a pour dessein de nuire à la carrière professionnelle de l’esclave. Le Maître souhaite que Son esclave travaille durement et honnêtement et qu’elle se conduise d’une manière à leur apporter à tous deux respect et honneur. Durant ses périodes de travail, il est permis à l’esclave d’organiser ses rendez-vous , de s’habiller d’une manière convenable pour son travail et de quitter la maison si nécessaire. Pendant ses périodes de travail, l’esclave peut répondre au téléphone et discuter affaires sans la permission explicite de son Maître.Par ma signature ci-dessous , je m’oblige à accepter et à obéir à toutes les règles édictées ci-devant ainsi qu’à toutes autres que mon Maître choisira d’ajouter à une date ultérieure. je confie mon corps et mon âme , avec reconnaissance , à mon Maître , pour Son plaisir et Son usage pour la durée de la période par ailleurs mentionnée.En cas de non respect d’une de ces règles, mon Maître sera autorise a publier les photos de la chienne a visage découvert sur tous medias et supports.Esclave ness date 15/10/05J’accepte le désir de Mon esclave de me servir totalement et Je me charge de la responsabilité de son bien-être, de son dressage et de la discipliner afin de servir encore plus parfaitement Ma volonté.Maître Eric date 15/10/05

Ajout au ci dit contrat.

L’esclave devra faire vœux de chasteté a l’exception de se caresser a volonté..
Si L’esclave devait enfreindre cette dernière, elle devra l’avouer a son Maître…
La punition fixée en cas de non respect de ces règles est de 200 coups de cravache.. et si le Maître était amener a connaître l’existence d’une telle faute sans quelle soit avouée le châtiment serait double.

Le Maître s’engage lui aussi a ne pas avoir de rapports sexuels en dehors de sa vie conjugale sans demander l’approbation de l’esclave.

Si le Maître ne respecte pas cette close la chienne ne sera pas punie si elle en fait autant ..